Fiche diplôme

BTS chimiste

Spécialiste du produit chimique, de son élaboration et de son analyse, le titulaire du BTS chimiste est le collaborateur direct de l’ingénieur. Il peut intervenir au niveau de la production ou du contrôle, travailler en recherche-développement ou exercer des fonctions technico-commerciales.

Exemple(s) de métier(s)

Le titulaire de ce BTS est un spécialiste des produits chimiques, de leur élaboration et de leur analyse. Il peut intervenir au niveau de la production ou du contrôle, travailler en recherche-développement ou exercer des fonctions technico-commerciales. Collaborateur direct de l’ingénieur, il assure en production, la mise en route de la fabrication pour l’amener à un fonctionnement optimal. Il vérifie la conformité du produit avec les prévisions et les consignes. Il participe à l’organisation du travail et à l’animation des équipes. En contrôle, il organise une chaîne d’acquisition de mesures. Il choisit les capteurs, les technologies et les interfaces informatiques. Il exploite les résultats. En recherche-développement, il peut concevoir un nouveau processus physico-chimique ou réaliser une synthèse organique. Il met au point un protocole expérimental, l’applique à une production en unité pilote. Il établit un rapport-diagnostic du protocole et définit le mode opératoire de production. En application, il identifie de nouveaux besoins et met au point les modifications nécessaires.

En plus des enseignements généraux (français, langue vivante 1, mathématiques, gestion-législation, informatique (1h)…), la formation comporte des enseignements professionnels (environ 22h hebdomadaire)

Physique (3h30, TD et cours)

Techniques de mesures et d’analyses, métrologie, thermodynamique fondamentale appliquée à la chimie et au génie chimie, rhéologie (sciences des fluides) et spectrométrie des particules et des rayonnements

Chimie (6h30, TD et cours)

chimie générale et inorganique, chimie organique

Génie chimique (3h30, TD et cours)

Théorie, schématisation et travail pratique sur une installation à caractère industriel. Les connaissances et les savoirs associés à cet enseignement portent sur les procédés de fabrication : circulation des fluides, transfert de chaleur, évaporation, cristallation, séchage, distillation, extraction, filtration… Le matériel industriel, les risques, les règles de sécurité et les contraintes environnementales.

Travaux pratiques (TP , 13h30)

Travaux pratiques de chimie générale et inorganique, chimie organique, génie chimique, physique

Le BTS est un diplôme conçu pour une insertion professionnelle. Cependant avec un bon dossier ou une mention à l’examen, il est possible de poursuivre en licence du domaine de la chimie, en licence professionnelle du secteur des industries chimiques et pharmaceutiques, en classe préparatoire technologie industrielle post-bac + 2 (ATS) pour entrer en école d’ingénieur.

Les objectifs :
Collaborateur de l’ingénieur, le technicien supérieur chimiste doit posséder les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour conduire et contrôler les installations industrielles et de laboratoire. Il est le spécialiste du produit chimique, de son élaboration à son analyse.Son activité implique la maîtrise des techniques relevant des domaines des hautes technologies, biotechnologies, microélectronique, microoptoélectronique, nanotechnologie, matériaux avancés, contrôle et sécurité des procédés.La formation vise à faire acquérir des techniques de mesures et d’analyses, actuelles ou en développement, sur le terrain, tant dans les pratiques de laboratoires qu’en lien avec les procédés de fabrication. L’étudiant apprend à utiliser des appareils d’analyse sophistiqués : chromatographe, spectrophotomètres. Cette formation introduit la connaissance de méthodes statistiques utilisées en contrôle de qualité ainsi que les compétences nécessaires à une bonne gestion du personnel : organisation du travail, animation des équipes.

Les débouchés :

Les techniciens chimistes travaillent dans les secteurs de la chimie et parachimie, à savoir, chimie fine, chimie de spécialités, industrie pharmaceutique, cosmétologie, parfumerie, industries pétrolières, matières plastiques et caoutchouc, peintures et encres, vernis et colles… D’autres secteurs, où la chimie intervient, offrent des possibilités d’insertion : électronique, verre, automobile, textile, agroalimentaire, traitement des eaux et des déchets, industrie nucléaire…

Souvent, la taille de l’entreprise détermine le niveau de responsabilité du technicien chimiste, collaborateur direct de l’ingénieur.